Walhalla

« We live like caged beasts waiting for the day to let the rage free. »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité, nous sommes en Janvier 2102. Le Quadra vient de subir l'Ordre d'Exception 99 !
Nous vous rappelons que le Walhalla est réservé à un PUBLIC AVERTI.
Venez donner votre avis sur la restructuration du W : ICI

Partagez | 
 

 1. GEOGRAPHIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odin
    Votre destin.

avatar

Date d'inscription : 14/08/2010
Messages : 499
Localisation : En hauteur.

Emploi : Vous guider.
Faculté : Vous surprendre.
Maîtrise : Parfaite.


MessageSujet: 1. GEOGRAPHIE   Dim 19 Aoû 2012 - 12:02

GEOGRAPHIE




    SOMMAIRE


    LE CLIMAT
    L’ENERGIE ET L’INDUSTRIE
    CULTURE ET ELEVAGE
    LES TRANSPORTS
    LA JUNGLE
    LA FAUNE ET LA FLORE



LE CLIMAT


► Au Walhalla, nous n'avons qu'une seule saison puisque notre climat est de type équatorial. La température moyenne est de 26 degrés avec de fortes précipitations. Donc, des pluies quasiment toute l'année mais plus particulièrement en soirée. Les vents sont rares mais peuvent justement dégénérer en typhons ou en tornades. L'atmosphère est donc particulièrement lourde et humide, les pluies sont très souvent violentes même si la majorité des villes disposent de barrières anti-inondations très efficaces. Il n'y a que peu de différences climatiques entre les villes, la moiteur est de rigueur partout dans le Quadra. Seule la chaine montagneuse d'Ymir, toute proche d'Austri possède un climat bien plus froid. Sur les plus hauts monts, on peut encore y trouver de la neige toute l'année. Une petite station touristique y est d'ailleurs installée, accessible uniquement par les airs et réservée aux plus riches évidemment.



*cliquez pour agrandir*


L’ENERGIE ET L’INDUSTRIE


► Tout le Walhalla est traversé par un immense fleuve tumultueux qu'on appelle Gioll, ainsi que ses nombreux affluents. L'énergie produite par ce fleuve fournit l'électricité des villes. Les fortes précipitations du climat favorisent évidemment cette forme écologique d'énergie. On utilise aussi beaucoup le soleil, dans les villes, les mini-panneaux solaires qui captent un maximum de rayons pendant la journée sont une source d'énergie peu couteuse et très présente. Les éoliennes aussi sont couramment utilisées, surtout dans les villes côtières où les vents sont plus forts.
Bien des entreprises au Walhalla se partagent la main-mise sur les diverses technologies mais nulle n'est aussi puissante que la Disparate Corpotech. Dirigée par Saïk Al Bachi, un Vane avare d'apparitions publiques, la société fournit bon nombre d'équipements aux quatre villes. Elle détient aussi le monopole sur le carburant de synthèse puisqu'elle est à l'origine du brevet.


*cliquez pour agrandir*


CULTURE ET ELEVAGE


► Toutes les villes du Quadra sont ceinturées par une immense muraille qui les protège des dangers de la jungle. Les champs cultivés et les fermes d'élevage sont situés juste à la périphérie des cités, avant le mur, et forment ce qu'on pourrait nommer la "campagne" du Quadra. Des petits villages et des fermes abritent les "paysans" qui s'échinent à fournir la nourriture indispensable à la survie de la population urbaine. La Loi s'applique bien sûr dans ces hameaux, une garnison de Skulds faisant règner l'ordre et surveillant étroitement les gens qui y vivent. Même si certains propriétaires terriens ont bâti leur fortune en fournissant de la viande fraiche et des légumes au lieu des fac-similés chimiques que les moins fortunés sont condamnés à manger, la majorité de la population rurale est assez pauvre. C'est aussi dans ces villages qu'on trouve encore des traces des anciennes religions ou même de nouvelles qui fleurissent aussi vite qu'elles se fânent. La grosse majorité des "paysans" sont extrêmement superstitieux et s'ils ont souvent des Ases domestiques qui travaillent pour eux, le racisme anti-mutants primaire est très présent.


*cliquez pour agrandir*


LES TRANSPORTS


► Dans la Ville Haute, la voiture est reine, nos riches héritiers sont friands de luxe et de vitesse. Et même si ces petites merveilles de technologie disposent d'un computer de bord très perfectionné, le plaisir de les conduire pied au plancher est toujours d'actualité. Bien entendu, il faut un permis pour utiliser ces véhicules, le prix pour passer l'examen nécessaire étant particulièrement élevé, les classes les plus laborieuses sont souvent obligées de s'en passer. Le permis de conduire est vérifiable via le badge d'identité. Quelques modèles ainsi que la Freyja, qui existe en version Limousine, très prisée ces derniers temps :


*cliquez pour agrandir*

La Freyja :

*cliquez pour agrandir*

Pour les amateurs de sensations, les motos ont de quoi combler leurs appétits :


*cliquez pour agrandir*

Dans la Ville Basse, certains s'endettent afin de se payer la voiture de leurs rêves, d'autres se contentent de modèles délabrés et obsolètes. La classe moyenne est aussi une grosse consommatrice d'automobiles ou de motos, là encore, les publicités omniprésentes incitent bien souvent les gens à acheter à crédit. Bien sûr, tous les véhicules utilisés sont aux normes non polluantes de rigueur partout dans le Quadra. Le carburant de synthèse est pourtant toujours très cher et donne lieu à un gros marché noir dans les Villes Basses.


*cliquez pour agrandir*

Les transports en commun sont encore le moyen le plus économique de se déplacer. A Nordri, le métro est aérien et à Sudri, il est souterrain :


*cliquez pour agrandir*

Westri bénéficie d'un système de téléphériques et d'ascenseurs rapides unique dans le Quadra. Pour Austri, le tramway et le métro aérien sont les transports en commun de rigueur.


*cliquez pour agrandir*

Pour ceux qui en ont les moyens, les engins les plus basiques sont toujours d'actualité, tel que le vélo. Il existe aussi dans tout le Quadra un système de mini-taxi pour se déplacer d'un bout à l'autre du centre-ville :


*cliquez pour agrandir*

Pour se rendre d'une ville à l'autre, il existe des navettes régulières bien que les places soient chères. Bien sûr, les plus riches disposent de leur navette privée. Les transports aériens sont très surveillés, l'héliport grouille de Skulds chargés de vérifier la validité des badges d'identité et scanner les bagages pour éviter les attentats. Selon la classe sociale, les vérifications sont plus ou moins zélées, et facilitées pour les plus aisés de la population. Les navettes "populaires" régulières sont bien souvent très inconfortables et beaucoup moins sûres, les accidents ne sont pas rares. Pour y accéder, il faudra vous armer de patience, la queue aux contrôles est très longue.


*cliquez pour agrandir*



LA JUNGLE


► Au sein de la jungle, il n'y a pas de pistes tracées, s'y déplacer est donc très dangereux et plutôt aléatoire. Mais il arrive que certains Ases clandestins s'y essaient afin de passer dans une autre ville. Mais la plupart laissent leur vie dans l'entreprise.
Il n'existe qu'une seule porte dans les murailles qui entourent les villes, surveillée par un escadron de Skulds évidemment. Pour accéder à la jungle, il faut donc passer par ce poste de contrôle, mais seuls les scientifiques, les explorateurs, les chasseurs ainsi que quelques originaux désirent passer du temps dans la forêt inhospitalière.
Il existe probablement quelques peuplades primitives qui survivent dans la canopée mais elles restent discrètes. Tout comme les Watchers, bande d'Ases nomades qui se sont parfaitement adaptés à la vie dans la forêt.

L'Ombilicus et le Ragnarök sont uniquement accessibles par la voie des airs. Ce qui décourage bien souvent les tentatives d'évasion, car échapper à la cellule ne prépare pas à affronter les dangers de la jungle.
Il existe aussi des navettes clandestines utilisées par les gangs les plus importants, elles disposent de nombreux outils pour déjouer la surveillance et échapper aux radars. A Austri, les Burnin' Up sont spécialisés dans les voyages et les transports clandestins dans tout le Quadra. Leurs navettes atterrissent aux périphéries des villes, sur des terrains discrets achetés dans cet objectif.


*cliquez pour agrandir*


LA FAUNE ET LA FLORE


► La forêt recèle une multitude d'espèces animales à l'état sauvage. Certaines sont encore ce qu'elle étaient avant l'Apocalypse, tigres, tapirs, caïmans, plusieurs espèces de primates ainsi que des serpents en quantité etc... D'autres ont mutés à cause des émanations de méthane. Personne n'a pris la peine de faire un compte exact de toutes les espèces qui peuvent se dissimuler dans la jungle. Quelques-unes sont connues comme les mi-animaux, mi-végétaux telles que la Limfrans, d'autres ne sont toujours pas répertoriées. C'est exactement pareil pour la flore, la diversité des fleurs et des plantes ne permet pas d'en faire une énumération exacte. Néanmoins, de courageux explorateurs risquent leur vie pour ramener des bribes d'informations précieuses pour les égarés dans la jungle.

UN ÉCHANTILLON DE LA FAUNE ET LA FLORE
MERCI A CESTO SACASIEN POUR CES DESCRIPTIONS ET SON IMAGINATION FERTILE.


Wild Things
    Voici un petit panorama de ce que nos scientifiques ont pu étudier dans les jungles du Walhalla. Il existe encore des tas d'espèces non répertoriées. Nous devons la description de celles-ci à l'éminent Docteur Sacasien.


L'Eucalyptus Poivré
    Il semblerait que l'eucalyptus poivré, ou Eucalyptus Piperita, soit une relique de la bio-technologie du début du siècle. Les études du génome de cette espèce montrent des insertions artificielles de gènes provenant d'espèces d'origine locale. Contrairement à ses cousins éteints et habitués à des climats chauds et secs, l'E. Piperita supporte parfaitement les précipitations et le froid. Mais là n'était pas le but initial de la manipulation génétique : l'étude des archives d'état d'avant-guerre révèle qu'une espèce dérivée de l'eucalyptus a été implantée dans tout le Bas-Ymir pour satisfaire aux besoins des usines de confiseries. La sève et l'huile de ces hauts arbres aux feuilles longues et bleutées ont une saveur très fraiche malgré sa légère amertume. En effet, la plante sécrète de nombreux arômes comme le menthol ou le cinéol. Ses fruits et fleurs ne sont pas comestibles alors qu'il est tout à fait possible de faire des infusions avec les feuilles. Cependant, l'intérêt majeur de cette essence est de repousser la plupart des petits insectes. Frictionnez les zones de peau découvertes avec son huile toutesles deux heures pour un effet maximal pour vous prémunir de dangereuses piqures lors de votre prochain voyage dans la jungle.


Le Gouaille
    Le gouaille est le cauchemar des explorateurs. Tout ce que nous savons de cette espèce vient de rares témoignages et de deux individus abattus par une sentinelle automatisée à proximité de Sudri. Prédateur nocturne exclusivement, il s'enterre le jour pour dormir et chasse la nuit. L'origine de cette espèce est extrêment intriguante : ses pattes ressemblent à celles des paresseux, ornées de longues griffes courbes pour grimper aux arbres, le tronc a des caractères rappellant ceux des primates, supposant une bipédie occasionnelle. Il n'a aucun poil, son cuir est épais et de couleur claire. Mais c'est la tête du gouaille qui est la plus surprenante. Le crâne est très semblable à celui d'un fourmilier, sa langue démesurément longue est tranchante sur les deux bords comme un rasoir. Soyez très prudent, car sa salive - en plus d'être toxique - a l'odeur de la viande grillée au feu, attirant de nombreux animaux à lui, humains y compris. Nous ignorons comment cette créature se nourrit précisément. Les deux spécimens du service de zoologie de la faculté de Sudri mesurent 1,21 mètre pour le mâle et 1,48 mètre pour la femelle. Un témoin jure cependant avoir été attaqué par un gouaille haut de plus de deux mètres. Nous avons extrait en tout dix-sept balles des deux spécimens et les gouailles sont rapides, alors si vous apercevez leurs yeux jaunes, fuyez.


La Mousse Bleue
    La vallée de Sowilo, proche de Westri, est une gorge sombre et profonde où les orages sont nombreux. La mousse bleue en est une espèce endémique ressemblant en tout point à une mousse bryophyte classique, à l'exclusion d'une couleur bleue sombre. Pourtant la mousse bleue n'est pas une plante mais un champignon. Les colonies poussent sur les troncs et développent un réseau important de filaments entre les colonies. Ces filaments, le thalle, n'ont aucune fonction sexuelle comme chez les autres fungi, mais ont une conductivité électrique surprenante. Durant les orages, les colonies se chargent électriquement comme un condensateur. Une fois assez d'énergie emmagasinée, la décharge se produit, illuminant le sous-bois d'un éclair et brûlant la partie "moussue". Il semble que la décharge de foudre soit nécessaire à la libération des spores - protégées par une gangue de silice - dans l'air. Notez toutefois que le corps humain est plus conducteur que l'air, aussi évitez de passer entre deux colonies trop proches l'une de l'autre "s'il y a de l'orage dans l'air".


Les Perçards
    Les Perçards sont des félins sociables. Selon les primes observations, les meutes, de cinq à quinze individus, sont nomades et couvrent d'immenses territoires. Ce qui rend leur étude logistiquement complexe. Les Perçards sont faciles à reconnaitre, leur taille et morphologie sont proches de celles des lynx mais leur poil est brun-roux à l'exception du ventre et du poitrail, qui eux sont blancs. Arboricoles, ils laissent peu de traces au sol et les meutes ne se groupent que rarement, lors des arrêts où pour se nourrir principalement. Dans les cellules des follicules pileux que la faculté a pu analyser, aucune trace du virus Odin n'a pu être découverte et on ignore l'origine de cette espèce. Il semble que ce soit la convergence d'une ou plusieurs sous-espèces ayant adopté une structure sociale primaire pour survivre dans leur nouvel environnement. Une intéressante caractéristique des Perçards est leur larynx très développé qui laisse présager une langue vocale, assez complexe pour des félins, derrière leurs étranges chants qui parfois résonnent dans les sous-bois.


Le Prunier-Ascète
    C'est un petit arbuste qui pousse plutôt en montagne ou aux lisières des bois. Il semble que les pruniers européens se soient assez mal adaptés aux changements climatiques, entrainant une réduction de la taille du végétal. Ses fruits sombres sont extrêment secs et immangeables crus. Réduits en poudre, il font d'excellents condiments culinaires, accompagnant de leur goût épicé et sucré les viandes les plus fines. Le prunier-ascète n'a aucune autre utilité découverte à ce jour.


L'Urtica Acromegalis
    De la famille des orties, l'Urtica Acromegalis (littéralement ortie aux grosses extrémités, la plante est assez rare et n'a pas de nom usuel) a perdu toute sécrétion irritante. Sa taille adulte est souvent comprise entre un mètre cinquante et deux mètres cinquante (ce qui reste assez bas pour un arbre de nos latitudes, et plutôt haut pour les buissons du sous-bois). Ses feuilles dentelées, aux larges et multiples folioles, permettent une photosynthèse satisfaisante malgré l'épaisse canopée. Les fruits de l'U. Acromegalis ressemblent à des amas sphéroïdes de feuilles atrophiées, suintant une résine très sucrée, riche en nutriments et minéraux. Elle est comestible sans aucun danger, quoique préservez vous de manger les tiges, elle sont très difficiles à digérer. Facile à reconnaître, cette ortie est l'amie des explorateurs affamés et peut vous sauver d'une dangereuse faiblesse qui vous laisserait à la merci des prédateurs.


Le Virus Deceiver ou Odin105.sp
    Le virus Deceiver est un mutant naturel et récent du virus Odin93, d'où sa nomenclature en *.sp pour "spontané". Contrairement au virus qui a engendré les Ases et qui est susceptible d'infecter toute cellule du corps humain, le virus D. ne parasite que les cellules cérébrales, sexuelles et salivaires. De même, le virus ne se transmet pas à la descendance (les infectés deviennent rapidement stériles) et provoque majoritairement des remaniements de la structure des neurones. Si la mortalité en contamination directe est sensiblement la même que celle de son ancêtre Odin93 (environ 67% sans vaccin), les survivants ne deviennent pas des Ases. Il semble que les infectés perdent toute sudation, ont des besoins en eau énormes et une diminution des facultés intellectuelles. On soupçonne chez eux des comportements de meute et de mimétisme tout à fait animaux, assez perturbants compte tenu de la désinhibition de leurs mœurs (nous estimons que les comportements classiques de cohésion sociale ne peuvent se pérenniser compte tenu des modifications du cortex). Le Deceiver se transmet par le contact avec la salive, heureusement, il reste confiné aux profondeurs de la jungle et est bien moins contagieux que son cousin historique. Aucun contact n'a été enregistré avec cette souche à l'exception de traces identifiées sur un cadavre au fond des bois testées sur des rats de laboratoire. Ce fait laisse présager une rareté de bon aloi, même si les scientifiques qui l'ont étudié redoutent ses effets. Peut-être, au fond de la jungle, des groupes d'humains infectés survivent... Qui peut dire ce qu'ils sont devenus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walhalla.forumsactifs.com
 

1. GEOGRAPHIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walhalla :: ► AVANT PROPOS :: :: WALHALLASOGÜR-