Walhalla

« We live like caged beasts waiting for the day to let the rage free. »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité, nous sommes en Janvier 2102. Le Quadra vient de subir l'Ordre d'Exception 99 !
Nous vous rappelons que le Walhalla est réservé à un PUBLIC AVERTI.
Venez donner votre avis sur la restructuration du W : ICI

Partagez | 
 

 4.POLITIQUE ET CLASSES SOCIALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odin
    Votre destin.

avatar

Date d'inscription : 14/08/2010
Messages : 499
Localisation : En hauteur.

Emploi : Vous guider.
Faculté : Vous surprendre.
Maîtrise : Parfaite.


MessageSujet: 4.POLITIQUE ET CLASSES SOCIALES   Dim 19 Aoû 2012 - 12:14

POLITIQUE ET CLASSES SOCIALES




    SOMMAIRE


    LES NORNES
    LES SKALDIS ET LES NJÖRDS
    LA POLITIQUE
    L’EDUCATION
    LA MONNAIE
    LES RICHES
    LA CLASSE MOYENNE
    LES PAUVRES



LES NORNES


Ils sont trois par ville, être Norne ne s'achète pas, ce poste se transmet de parent à enfant. Les Nornes peuvent prétendre à une retraite, mais c'est très rare, à leur mort, l'enfant (ou si il n'y en a pas,le plus proche parent) reprend le poste laissé vacant. Les enfants de sexe féminin nés d'un Norne sont les seuls à ne pas recevoir Pulcis, on considère pour l'ordre du Walhalla que leurs dirigeants sont quasiment obligés de procréer. Les mariages sont en général arrangés avec de grandes familles de Vanes qui sont ravies de voir leur progéniture accéder à un tel statut, les femmes qui épousent un des membres de ces prestigieuses lignées se voient donc dispensées du tirage au sort. Leur puce est désactivée le jour du mariage. Et il est de bon ton d'avoir plusieurs enfants afin d'assurer l'avenir.

Les Nornes du Quadra sont évidemment très protégés, à la fois physiquement et de manière moins conventionnelle. En effet, on ne peut par exemple faire aucune recherche informatique sur les familles de Nornes, ceci déclencherait une alerte de sécurité qui mettrait automatiquement les Skulds sur les traces du Pirate. Bien entendu, les Nornes et leurs familles sont constamment sous les projecteurs et doivent faire honneur à leur nom et leur rang. Les enfants bénéficient de la meilleure éducation, même ceux qui ne sont pas destinés à régner.

Au point de vue législatif, les Nornes décident de toutes les lois mais pour que l'une soit entérinée, il faut la majorité au Conseil. Ce qui entraine quelquefois le statu-quo ou des lenteurs au niveau législatif. Les traditions et le prestige de leurs ainés pèsent aussi beaucoup dans leurs décisions, ainsi que les plus riches des familles du Quadra qui peuvent influencer grâce à leur Wyrds les votes divers du Haut Conseil.

Une fois par an, dans une ville différente, la totalité des Nornes du Walhalla se rencontrent afin d'harmoniser leurs décisions et leurs lois, ce qui ne va pas sans quelques heurts évidemment. Chaque ville est censée être indépendante, pourtant aucun Norne n'essaierait d'annuler la Loi Unique sur les mutants ou le Contrôle des Naissances. Les autres se retourneraient immédiatement contre le trublion. Certaines traditions semblent figées dans le marbre et faire bouger les choses est difficile.

Voici la liste des Nornes du Walhalla :

Le haut conseil de Nordri
Dwayne Bartley [PV]
Cody McKenna [PV]
Kiefer Kaminski [PV]


Le haut conseil de Sudri
Amparo Torres
Alekseï Kolman [PV]
Cersei S. Isherwood

Le haut conseil de Westri
Séraphin Doume [PV]
Stieg Murroz [PV]
Charmaine Magnan [PV]

Le haut conseil d'Austri
Azur Van De Steen [PV]
Alerio et Appius Auriel [PV]
Yeshyah Ach'Ab [PV]


LES SKALDIS ET LES NJÖRDS


Bien entendu, les Nornes ne peuvent vraiment gouverner seuls. C'est ainsi qu'à leur arrivée en place, ils nomment eux-même huit conseillers qu'on appelle les Skaldis. Ces derniers sont en général issus de grandes familles Vanes mais on peut parvenir à ce poste en intriguant suffisamment auprès des Nornes et en ayant une fortune considérable. Les Skaldis nomment à leur tour ce qu'on peut qualifier comme leurs aides de camp qui s'occupent en général des plus basses œuvres. Ils en nomment 12 par ville, appelés les Njörds, ils sont issus de Vanes puissants mais beaucoup viennent aussi des plus bas quartiers, leur ambition et leurs intrigues leur ont permis d'arriver jusqu'ici, encore faut-il maintenir leur position. Ils sont sur un siège éjectable, les Skaldis peuvent décider de les remplacer à tout moment, tout comme eux sont tributaires de la bonne volonté des Nornes.

Les alliances, les intrigues et l'hypocrisie sont de mise parmi tous ces décisionnaires à quelque niveau que ce soit. Les réputations d'influence des Skaldis et des Njörds sont fragiles et changeantes, les bruits de couloir décidant bien souvent de la chute de certains. La corruption de ces "fonctionnaires" est censée être impossible, mais dans la réalité, il n'est pas rare du tout que les conseils avisés que les Skaldis donnent aux Nornes soient influencés par les pots-de-vin reçus.

Conseil de Nordri

Les Skaldis :
Heck Black [PV]
Connor Dalton [PNJ]
Alexander Yates[PV]
Reuben Wittaker [PV]
Diane Ambrose

Les Njörds :

Conseil de Sudri

Les Skaldis :

Les Njörds :
Sandro Djagardjan

Conseil d'Austri

Les Skaldis :

Les Njörds :

Conseil de Westri

Les Skaldis :

Les Njörds :


LA POLITIQUE


Il n'y a pas d'élection au Walhalla, pour autant la liberté d'expression est soi-disant encouragée. Il n'est donc pas rare de voir fleurir de petits groupuscules politiques qui ont leur propres buts. Certains se forment juste afin de réclamer qu'une loi soit votée, ou afin de faire campagne pour un poste de Skaldi, les possibilités sont infinies. Le pouvoir de ces groupes dépend bien sûr de leur financement avant tout, s'ils ont assez d'argent pour corrompre des Skaldis ou des Njörds, ils arrivent à leurs fins. Les pro-mutants ne sont donc pas bâillonnés mais ce genre de groupe devient une cible tentante pour les radicaux et les extrémistes. D'une façon générale, les pro-mutants sont plutôt mal vus par l'opinion publique y compris dans les classes les plus défavorisées. La Société ayant accepté depuis longtemps l'esclavagisme déguisé sur lequel repose le Quadra. Faire bouger les choses d'un point de vue légal s'avère donc particulièrement difficile, y compris lorsqu'il ne s'agit pas de mutants. Par exemple, certaines riches familles se sont dressées dernièrement contre la tolérance envers la prostitution en général et les Jotuns en particulier, mais malgré tout le bruit déclenché, ils n'ont réussi qu'à faire interdire les publicités télévisées pour les Maisons de Plaisir.

Groupuscules politiques actifs :

Les Astrildes
Fondés par une Ase clandestine Jade Moon, ils sont le fer de lance d'une certaine jeunesse tolérante qui prône l'égalité des droits et des chances. Les Astrildes sont non-violents mais les Skulds dispersent souvent arbitrairement leurs manifestations. Le Parti cache un petit réseau d'aide aux mutants en fuite.

Pure & Proud (P&P)
Fondés par un Ase clandestin Joächim Hedström,les P&P rassemblent la jeunesse dorée et extrémiste de Sudri. Les membres ne soupçonnent absolument pas qu'ils ont un Mutant à leur tête. Ils prônent le maintien des Ases sous un contrôle plus sévère et une meilleure identification des clandestins. Surtout dans la Ville Basse bien sûr. Soutenus par Alekseï Kolman, Norne, les P&P sont devenus le parti à la mode chez les jeunes héritiers. En secret, ils mènent aussi des chasses au clandestin durant lesquelles ils pratiquent l'Aigle de Sang, supplice consistant à inciser le dos de la victime entre les côtes pour lui extraire les poumons et les déployer comme des ailes. Ce rituel sacrificiel aurait été pratiqué pour le culte d’Odin. Bien sûr, le parti ne revendique aucun de ces meurtres.


L’EDUCATION


Dans le Quadra, l'école n'est pas obligatoire et elle est surtout payante. Pour les Vanes de la Haute Société, il est de bon ton d'être parfaitement éduqué et la concurrence est rude entre les diverses écoles privées pour attirer les rejetons les plus fortunés et ce dès la maternelle. Les niveaux des classes s'apparentent à notre système, primaire puis collège/lycée. Le diplôme de fin d'études se nomme l'Edda, c'est l'examen qui donne ensuite accès aux plus fameuses universités du Quadra si les parents ont assez de Wyrds pour financer les études, bien entendu. Certaines familles riches choisissent l'éducation par précepteurs privés, payés à prix d'or pour venir semer les graines de la connaissance chez leurs chères têtes blondes.


*cliquez pour agrandir*

Pour la classe moyenne et les plus défavorisés, les écoles de quartier sont moins onéreuses mais certaines familles ne peuvent même pas payer les frais pour que leurs enfants apprennent à lire. Si on a des relations, il peut y avoir financement des études, une forme de bourse qui peut être attribuée à un élève particulièrement brillant. Certaines familles pauvres se saignent aux quatre veines pour payer à leur progéniture une éducation qui lui permettra de passer de la Ville Basse à la Haute. Dans les quartiers les plus défavorisés, il existe des écoles primaires presque gratuites financées par des associations mais on n'y apprend que le strict minimum.


*cliquez pour agrandir*

L'Académie Skuld est aussi payante mais pour certains, il s'agit de la solution la plus simple pour acquérir un certain statut social. On y entre à partir de 16 ans, l'âge limite est fixé à 21 ans, c'est un internat, les études durent 3 ans. L'avantage c'est qu'une fois diplomé, le jeune Skuld est automatiquement intégré, pas de recherche d'emploi.
Dans les écoles privées, la corruption n'est pas rare et certains rejetons fortunés et ignares en sortent diplômés grâce aux Wyrds de leur famille.


*cliquez pour agrandir*


LA MONNAIE


La monnaie officielle est appelée le Wyrd. Pour mieux vous situer, voici quelques équivalences :
La baguette simple est à 2 Wyrd.
Une livre de viande est à 30 Wyrds (Les fruits et les légumes sont un peu moins onéreux que la viande, sauf les plus rares bien entendu).
Une paire de chaussures de gamme moyenne coute dans les 40 Wyrds (Les vêtements faits dans des tissus synthétiques coutent moins chers que la laine, la soie, le satin, le cuir, tout ça étant réservé aux classes les plus aisées).
Le paquet de 10 cigarettes coute 10 Wyrds.
Le carburant de substitution est aussi très cher, 1l= 12 Wyrds. La voiture est donc un luxe au Walhalla (Les taxis existent et comme leurs tarifs sont libres, le cout d'un trajet varie selon les quartiers).
Le ticket de métro ou de tramway est à 4 Wyrds.
Le ticket de navette ordinaire est à 120 Wyrds. Il est donc très onéreux pour les moins aisés de se déplacer entre les villes du Quadra.
Le salaire d'un Vane de la classe moyenne est entre 500 et 600 Wyrds par mois. Les Ases déclarés gagnant trois fois moins, juste de quoi subsister si leur employeur ne pourvoit pas à leurs besoins et qu’ils ont un appartement indépendant. Les classes les plus pauvres et qui ont en général des travails pénibles gagnent en moyenne 200 à 300 Wyrds par mois. Vite engloutis par le loyer et la nourriture.
Dans les quartiers populaires, le moindre petit studio miteux coute dans les 250 Wyrds, plus on monte plus c'est cher bien entendu, dans les quartiers Vanes de la classe moyenne, les loyers sont dans les 400/500 Wyrds. Et dans les Villes Hautes, les appartements et les villas les moins chers ont des loyers de 1000 à 3000 Wyrds par mois.
Le crédit existe bien entendu, c’est même un des commerces les plus florissants du Quadra. Dans les villes Hautes et les quartiers de la classe moyenne, ce sont les banques ou certaines sociétés privées qui avancent contre garantie des Wyrds aux candidats au crédit. Il faut pour cela avoir un travail régulier et selon le salaire, ce n’est pas si aisé à obtenir. C’est pour ça que les plus gros gangs sont aussi de grands pourvoyeurs de fonds pour les plus pauvres mais aussi ceux qui n’en obtiennent pas dans le circuit légal. Rembourser est évidemment bien plus vital dans ce cas-là que si l’on a juste affaire à une banque. Bien que celles-ci n’hésitent pas à faire saisir ou condamner les mauvais payeurs.

/!\ Pas de sécurité sociale, faire dans le social n'est pas la préoccupation principale des Nornes. Pour la classe moyenne et les plus riches, il existe évidemment des assurances privées.
Les médicaments sont très chers et souvent vendus sous le manteau. Etre hospitalisé est aussi très onéreux bien qu'il y ai des dispensaires qui fonctionnent grâce à des dons dans les quartiers les plus pauvres.
Pas de chômage non plus. Lorsqu’on perd son emploi dans le Quadra, il faut se débrouiller pour survivre et payer ses factures. En ayant recours à des moyens plus ou moins légaux évidemment.



LES RICHES


Naitre dans une famille prospère du Quadra donne accès à tous les privilèges et toutes les facilités. Les plus riches et les plus vieilles dynasties sont en général spécialisées dans un domaine particulier où leur fortune s'est bâtie. Industrie, Hotellerie de luxe, Cosmétiques, Commerce, Droit, Médecine, la liste n'est pas exhaustive. La plupart de ces familles sont à l'abri des fluctuations du marché et de l'économie, ce qui n'est pas le cas de certains nouveaux Riches. Ceux-là sortent de la classe moyenne ou même des Villes Basses et sont tolérés par la bonne Société mais jamais réellement acceptés. Chanteurs ou acteurs à la mode, mannequins vedettes le temps d'une saison, le public du Quadra est versatile et peut enterrer ce qu'il a porté aux nues la veille. Certaines familles d'artistes peuvent donc subir des revers qui les renverront dans les bas-fonds qu'ils avaient quittés.

Dans le Quadra, l'équation Travail/Famille est la norme bien-pensante. Et même si les femmes peuvent accéder à tous les métiers, la tradition les prépare en général à élever leur unique enfant. Les épouses oisives attendant d'être tirées au sort sont donc nombreuses dans la Haute Société. Les mariages arrangés pour des raisons économiques et de prestige sont très fréquents. Le divorce est autorisé évidemment, mais il est très mal perçu, particulièrement s'il y a un enfant. Dans les rapports sociaux, les apparences sont reines et certains couples entretiennent des liaisons cachées chacun de leur coté sans jamais envisager la séparation.

Au Walhalla, l'enfant est Roi et chez les plus riches, c'est une évidence qui donne bien souvent des rejetons pourris gâtés à qui on n'a jamais rien refusé. Certaines familles inculquent des valeurs à leurs héritiers mais malheureusement, elles ne sont pas nombreuses et la Jeunesse Dorée du Quadra est majoritairement superficielle, vénale et sans limites. Pulcis donnant une grande liberté au niveau contraception, les adolescentes ont souvent une vie sexuelle active très tôt, mais là encore, il faut sauvegarder les apparences. La virginité au Mariage n'est pas forcément exigée mais la réputation propre est un garant de la stabilité éventuelle de l'union. Les ados sont de gros consommateurs d'expériences de toutes sortes, la richesse de leurs familles leur donnant accès à toutes les substances, les gadgets ou les plaisirs interdits qu'ils peuvent tester. On ne leur demande que de toujours avoir l'air irréprochables. Dans la bonne Société du Quadra, l'hypocrisie est ce qu'on apprend avant même de savoir lire.


*cliquez pour agrandir*


LA CLASSE MOYENNE


Les classes moyennes sont en général issues depuis quelques générations de la Ville Basse et se sont hissées plus haut grâce à leur ténacité et leur travail. Beaucoup de commerçants, de restaurateurs voire de gérants de superettes en font partie, sans gagner des tonnes de Wyrds, ils ont les moyens de donner une éducation et certains privilèges à leurs enfants. De même, les employés qualifiés divers comme les comptables, les infirmiers, commerciaux,etc, en font généralement partie.Evidemment, la plupart d'entre eux rêvent toujours de réussir à intégrer la Haute Société, mais certaines familles tirent une grande fierté de leur travail et se contentent de leur condition. Il n’est pas rare que les héritiers prennent la suite du commerce ou du métier traditionnel de leur famille.

La plupart des membres de la classe moyenne travaillent dur et inculquent des valeurs à leurs enfants. C’est là qu’on trouve bon nombre de militants pro-mutants qui traitent beaucoup mieux leurs Ases domestiques que les employeurs de la Ville Haute. La classe moyenne est indispensable à l’économie du Quadra, car non seulement ils produisent des biens ou des services mais sont des consommateurs nettement influencés par la publicité et la propagande. Traditionnalistes ou avant-gardistes, on trouve toutes les opinions et tous les courants dans ces quartiers. Plus préservés de la violence des Villes Basses, ils en sont pourtant assez souvent régulièrement témoins mais font confiance aux Skulds pour protéger leur petite vie tranquille.


*cliquez pour agrandir*


LES PAUVRES


Naitre dans la Ville Basse, qu’on soit Vane ou Ase, c’est une fatalité dont on ne s’extrait pas facilement. La violence y est quotidienne, les Skulds se contentant d’apparitions sporadiques et médiatisées lorsque l’opinion publique est touchée par un fait divers précis. Les gangs y sont rois, de même que tous les trafics possibles et imaginables, les commerces n’y subsistent qu’en acceptant la protection des chefs du quartier. Les écoles peu onéreuses qu’on peut y trouver apprennent juste le nécessaire et bien souvent les ouvriers se saignent aux 4 veines pour envoyer leur progéniture étudier dans les quartiers de la classe moyenne. En général, les enfants apprennent pourtant très tôt à se débrouiller et à tirer partie de toutes les occasions. La loi du plus fort règnant en maitre dans ces rues, la majorité des gamins rêvent plus d’intégrer un gang que de continuer leurs études, même s’il y a quelques exceptions. Les gangs les plus solides sont bien souvent les uniques garants d’une certaine stabilité et de paix dans les quartiers qu’ils contrôlent. Prêtant de l’argent, rendant des services contre renvoi d’ascenseur, ils sont plus ou moins bien perçus par la population. Malgré la délation institutionnalisée, ils sont pourtant très rarement dénoncés aux Skulds, car ceux-ci sont assimilés à des ennemis par la grosse majorité des gens. Ce qui se passe dans la Ville Basse y reste, on s’occupe de ses affaires et trouver le témoin d’un crime même contre rétribution c’est plutôt rare. L’éventuel balance ne ferait pas de vieux os.

Les Villes Basses sont aussi le refuge de bon nombre d’Ases clandestins, presque sûrs d’échapper aux contrôles et d’arriver à subsister. L’économie parallèle engendrée par les trafics en tout genre attire aussi beaucoup de clients riches qui descendent s’encanailler dans les boites plus sauvages de la Ville Basse ou se fournir en drogues ou services divers ( prostitution, garde rapprochée, paris clandestins, contrat de meurtre ou de larçin ).
Beaucoup de Skulds sont d’ailleurs issus de la Ville Basse, par vocation, parce qu’ils n’ont pas réussi à intégrer un gang ou pour tenter de s’élever socialement avec le peu d’éducation reçue.


*cliquez pour agrandir*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walhalla.forumsactifs.com
 

4.POLITIQUE ET CLASSES SOCIALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walhalla :: ► AVANT PROPOS :: :: WALHALLASOGÜR-