Walhalla

« We live like caged beasts waiting for the day to let the rage free. »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité, nous sommes en Janvier 2102. Le Quadra vient de subir l'Ordre d'Exception 99 !
Nous vous rappelons que le Walhalla est réservé à un PUBLIC AVERTI.
Venez donner votre avis sur la restructuration du W : ICI

Partagez | 
 

 Charlie [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlene Rocks

avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Messages : 63
Localisation : Sudri

Emploi : Voleuse

MessageSujet: Charlie [Terminé]   Lun 30 Aoû 2010 - 22:16

L ' I D E N T I T E



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(c)

    NOM : Rocks.
    PRENOM : Charlene, mes amis m’appellent Charlie.
    AGE : 19 ans.
    RACE : Vane.
    EMPLOI : Voleuse, on peut dire ça.
    LOCALISATION : Sudri.
    Etat face au Virus : Porteur sain.


L ' E S S E N C E



A L L U R E - G E N E R A L E

    Quand j’étais plus petite, je voulais être un garcon, je n’en démordais pas, je passais mon temps à défier les gamins de ma rue. Et je les battais… Des fois… Je n’ai pas du mettre une robe ou une jupe avant mes 17/18 ans. J’ai les cheveux longs maintenant mais avant je les coupais à la diable, je trouvais ça gênant … Maman détestait ça mais elle savait bien qu’il était inutile de me forcer, si elle me déguisait comme une petite fille modèle, je saccageais dans l’heure qui suivait. J’ai commencé à devenir un peu plus présentable, ou du moins à réaliser que j’étais une fille… Et que ça pouvait être un avantage, il y a deux ans à peu près. Attention, je ne suis pas devenue un pot de peinture pour autant. Disons que je sais maintenant comment mettre mes yeux verts et ma bouche gourmande en valeur. Je ne me trouve pas plus remarquable qu’avant, je n’aime pas mes cheveux raides et bruns, ni mes taches de rousseur. Et j’ai un peu de mal avec mon corps, je suis trop maigre mais soyons clairs, je n’en fais pas un complexe pour autant. L’apparence au fond, je n’y attache que très peu d’importance, mais lorsqu’un type louche sur mon décolleté, et ça arrive plus souvent que j’imaginais, il ne sent pas du tout mes doigts glisser dans ses poches. Je porte donc des jupes de temps en temps, mais rien de trop sophistiqué, je garde l’esprit pratique avant tout. Jamais de talons, par exemple. Personne ne peut courir correctement avec ces trucs, et croyez-moi, je cours très vite si il le faut. Mais dans l’ensemble, je reste la Charlie toute simple que j’ai toujours été.



C A R A C T E R E

    Mon père disait que j’avais hérité de son caractère de cochon… Je ne sais même pas ce que ça veut dire au fond. Je n’ai pas l’impression d’être quelqu’un de revêche ou d’acariâtre, je ne prends pas de gants, c’est certain. Si on me cherche, on me trouve, c’est pas compliqué. Et puis, quand on grandit dans la Ville Basse, si on s’écrase, qu’on se contente de baisser les yeux et de la fermer, on se fait laminer. Je ne suis pas une victime, jamais je n’en serai une. Dans tous les sens du terme. Et je ne laisserai personne me dicter ma vie. Dans ces maudites rues, il y a tellement de pièges qui attendent de croquer les indécis ou les timorés. Je sais ce que je veux et j’ai des principes, les miens, uniquement les miens. Je suis une voleuse, soyons clairs, il y a belle lurette que j’ai pigé que ce monde croulait sous les inégalités. Et que pour y survivre, il fallait savoir profiter de chaque occasion. Sans pour autant écraser les autres au passage. Voilà mes valeurs, je pique là où ça ne manquera pas, je ne vais pas aller soutirer des Wyrds à la pauvre Mémé du deuxième, mais au cadre dynamique qui pète plus haut que son cul et qui vient s’encanailler dans la Ville Basse. Le vol, ça demande du doigté et de l’intelligence, la violence, j’évite. Mais si je dois cogner pour défendre ma liberté ou les gens que j’aime, je deviens la plus enragée des tigresses.
    Je juge sans doute les gens un peu trop rapidement d’ailleurs, mais c’est comme ça, je fonctionne à l’instinct. Pourtant, si on me prouve que j’ai tort, j’admettrais mes erreurs, en grognant un peu, mais je le ferai. Et quand il s’agit de mes amis, je ne transige pas, on peut compter sur moi, la loyauté, j’ai la faiblesse d’y croire. Ce qui fait de moi une damnée rancunière si je me sens trahie. Et dans ces cas-là, je ne pardonne pas. Jamais.
    De toutes manières, je suis comme je suis, je ne dissimule ni mes défauts ni ma nature profonde, sauf avec les flics bien entendu. Je ne serai pas une bonne voleuse si je n’étais pas aussi une excellente menteuse. Et avec ma tête de lard, autant dire qu'il est très dur de me faire chanter si j'ai décidé le contraire.
    Sérieuse et appliquée dans mon boulot, je suis une perfectionniste. Mais lorsqu'on pratique une activité quelle qu'elle soit, autant le faire à fond, n'est-ce pas ? Même si elle est malhonnête. En dehors de ça, je suis comme toutes les filles de mon âge, je m'amuse quand j'en ai l'occasion, je profite de la vie. Il y a peut-être juste une petite différence, je n'ai aucun rêve de mariage et de gentille vie de couple . Je n'accorde pas facilement ma confiance et encore moins aux mecs. Il faut dire que dans mon milieu, on rencontre de sacrés spécimens. Je ne dis pas qu'ils sont tous pourris, juste que je ne suis pas de ces oiseaux qu'on met en cage. Mes ailes me porteront bien où je veux aller.



H I S T O I R E

    Sudri est une belle ville, c'est ce qu'on dit du moins... Et si vous faites une jolie balade dans les quartiers riches vous serez sûrement conquis et enchantés par la vision céleste du Nerthus Park ou de l'Université d'Alfadir. Et les Halles d'Antès sont renommés dans tout le Quadra pour la diversité de ses brocantes et les affaires incroyables qu'on peut y faire. Sudri est une belle ville, oui, quand on nait du bon coté de la barrière. Cette damnée barrière invisible à l'oeil nu qui sépare les Quartiers dans notre monde. Seul le degré de crasse et l'état de délabrement des immeubles et des maisons vous indiquent que vous venez de pénétrer dans la Ville Basse, il n'y a aucun panneau, non, c'est beaucoup plus sournois que ça. C'est un ghetto qui ne veut pas dire son nom, là où on parque ceux qui n'auront jamais un véritable avenir dans notre société, là où les Gangs sont les véritables maitres des patés de maison. Parce que les flics, les Nornes et tous les habitants de la Ville Haute se foutent pas mal de ce qui peut se passer par chez nous. Si les bas-fonds brûlaient en calcinant tous les habitants, je crois que ça ne mériterait même pas un entrefilet dans la Voix de Thor. Qu'on vive ou qu'on crève, c'est sans importance, et si on pouvait agoniser sans bruit, ça les arrangerait.
    Vous me trouvez amère ? Bien sûr que je le suis... Normal quand on considère les inégalités qui corrompent ce monde. Mais je ne me plains pas, j'ai eu de la chance, comparé à certains...

    Car le Quartier était peut-être complètement pourri mais quand on est gosse, on n'a pas vraiment de quoi comparer. Et mon enfance a été heureuse pour la plus grande partie... Les voisins, toutes les autres familles de l'immeuble délabré où nous habitions, se serraient les coudes. On n'avait pas grand-chose, on ne mangeait pas tous les jours à notre faim, mais cette solidarité et cette amitié nous réchauffaient tous le coeur.
    Mes parents étaient d'honnêtes travailleurs qui m'aimaient sincèrement, j'ai été entourée d'amour. Mais contrairement à ce que les romans à deux Wyrds vous serinent, ça suffit pas...

    Nous étions toute une bande de petits va-nu-pieds des rues , nous connaissions le coin par coeur et nous faisions les pires bêtises imaginables. Oh rien de très grave, cependant, on n'était que des mômes. Et nous obéissions à nos familles. Sauf une fois, je m'en souviens je devais avoir 6 ans, nous avons pris le métro tous ensemble pour aller plus loin que la Ville Haute. Naturellement, nous nous étions faufilés sans payer. Le train est sorti d'un tunnel pour passer sur un pont et là j'ai vu...

    C'est ce jour-là que j'ai pris conscience du fossé qui nous séparait des autres. Dans le wagon, le nez et mes mains crasseuses collés à la vitre, j'ai regardé les splendides immeubles, les magasins tout illuminés et tous ces gens, partout, avec de magnifiques vêtements. Pour une gamine de cet âge, on aurait dit le Paradis. Je ne pouvais plus en détacher les yeux quand une main rude s'est posée sur mon épaule.
    On a tous été emmenés au poste des Skulds, nos parents sont venus nous y récupérer. Je n'ai su que plus tard qu'ils ont aussi payé une forte amende.

    Ils ne m'ont pas grondée, non, je crois qu'ils étaient surtout tristes... Peut-être parce qu'ils savaient que maintenant, mon innocence était envolée dans un sens. Que désormais, je savais ce qu'il y avait de l'autre coté. Nous n'en avons plus jamais reparlé.
    Et puis, un jour, Papa est tombé malade, il a eu une saloperie que les médicaments hors de prix des bourges auraient guéri en quelques semaines. Mais il y a eu surinfection, septicémie et ils ont fini par lui couper la jambe. Allez trouvez du boulot pour un ouvrier avec une seule patte !

    J'ai vu ma mère se faner en quelques années. Elle qui était toujours gaie malgré la misère, elle s'est épuisée à force de travailler pour trois. Pour un salaire de misère qui ne payait même pas les frais médicaux.

    Elle ne le voulait pas mais j'ai peu à peu commencé à sécher l'école. Et comme la scolarité n'est pas obligatoire, personne n'a tenté de me retenir. Quand on est gamin, même crasseux, on se méfie largement moins de vous, et peu à peu, je suis devenue un pickpocket plutôt doué. Maman quand elle a réalisé d'où venait les quelques billets que je lui rapportais m'a hurlé dessus. C'était la première fois que ça arrivait. Elle a voulu me faire jurer de ne jamais recommencer. Je n'ai pas promis, je ne suis pas une menteuse... Dans mon regard d'enfant, elle a du voir une certaine détermination car ensuite, elle s'est tût...

    J'ai donc grandi comme ça, entre les rues et mes parents, entre les vols et notre appartement pourri. Je les aimais, mais je m'éloignais d'eux en prenant de l'âge. Vous savez pourquoi ? Leur résignation ! Jamais je ne m'y suis faite, jamais je ne m'y ferai. Je ne veux pas me contenter de survivre, je veux vivre ! Est-ce que c'est trop demander ?

    Tony est un peu comme eux... Ah Tony, elle est légèrement plus jeune que moi et depuis quelques années elle est comme mon ombre. Cette fille, c'est une sorte d'ange égaré dans un monde qui n'a rien compris, qu'elle n'a pas compris. Son coeur est fait de l'or le plus fragile qui soit, elle souffre tant pour les autres que je me demande comment elle reste en vie. Elle est comme la petite soeur que je n'aurais jamais, même si je meurs d'envie de la secouer quelquefois, de lui hurler de ne pas se laisser écraser sans moufter. C'est juste sa nature, mais pas la mienne. Alors, je me mets au milieu et celui qui lui cherche des embrouilles ou qui lui fait une crasse, c'est à moi qu'il a affaire.

    Elle a besoin de moi comme j'ai besoin d'elle. Elle a eu plus de mal que moi à se remettre de l'Accident. Il y a un peu plus d'un an, nos parents sont morts, ils habitaient dans le même immeuble. Il n'en reste presque rien, on a enterré des cercueils remplis de poussière. Dans les journaux, à la télé, ils ont prétendu que les Mutants terroristes avaient fait sauter le batiment. Ils en ont profité pour bien effrayer encore plus la population, pour leur donner envie de se jeter dans les bras des Skulds, vous savez, ceux qui nous protègent. Sauf que ce qui s'est passé est très loin de la vérité...

    Nous allions rentrer, Tony et moi, mais la rue était encerclée par un escadron de Skulds. Les gens couraient dans tous les sens et je me souviens très bien avoir croisé le regard d'un gamin, oh pas plus de 14 ans. Un mutant... Ils étaient trois... Trois Ases terrifiés coursés par la police, ils sont rentrés dans l'immeuble pour leur échapper. Un de leur mini-tank est arrivé, aucun flic n'est entré dans le bâtiment, ils ont posément visé et ils on tiré. Trois fois. Trois roquettes.

    J'ai soutenu Tony qui s'est effondrée au même moment que l'immeuble. Je la soutiens encore... Et moi ? Ben moi, je fais avec... Je sais surtout que je ne ferai de cadeaux à personne pour sortir de ce foutu quartier, mais je tiens à garder mon Honneur. L'Honneur dont sont dépourvus ces enflures de Skulds qui préfèrent faire exploser des innocents plutôt que de courser des mutants aussi paumés que les autres. Non, ce ne sont pas les Ases qui ont tué mes parents, c'est cette frontière Invisible, cette saloperie de ghetto, ce monde pourri jusqu'à la moëlle.

    Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait, mais je suis sûre d'une chose, je me battrais, je ne serais pas une victime de leur système. J'ai un rêve, ça me permet de continuer même si c'est sans doute irréalisable. Le gang le plus célèbre de Sudri est aussi le plus discret, les Veo Vulpes. Hey,ce sont des Voleurs, non ? Et moi, je suis Voleuse par obligation et par vocation. Alors, ils auront bien une petite place pour moi ? Et puis s'ils n'en ont pas, je dégagerai le passage...



L I E N S


    ► Antonia *Tony* Keller. Ma meilleure Amie, ma protégée. Elle est comme ma Famille, la seule qui me reste.[PV]
    ► Jimmy Watts. Une sale petite brute qui voudrait que je bosse avec lui. Que dalle ! Je travaille solo.[PV]
    ► Danko Steiner. Un pauvre type qui suit Jimmy comme un chien suit son maitre.[PV]


    Précisions ou informations complémentaires sur votre personnage :



L ' A F T E R


    Nom de l‘avatar : Jeisa Chiminazzo.
    Comment avez-vous connu Walhalla : Au hasard.

    Présence sur le forum : Selon mon inspiration.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jalandra Gair
    Ase Infiltrée.

avatar

Date d'inscription : 16/08/2010
Messages : 713
Localisation : Le Ragnarök.

Faculté : Télépathie.
Maîtrise : 3/5


MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Sam 11 Sep 2010 - 16:38

Bienvenue !

C'qu'elle mimi celle-ci, et futée, l'a tout compris, dommage que tu sois à Sudri !
Tu es validée minette, amuse toi bien et surtout bonne chance chez les VV (Pour y entrer j'entends Rolling Eyes ).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlene Rocks

avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Messages : 63
Localisation : Sudri

Emploi : Voleuse

MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Sam 11 Sep 2010 - 17:41

Merci M'dame.
Et qui sait peut-être que nos chemins se croiseront.
Les VV ne sont pas encore là... Dur.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swan Black
    Big Boss des Black Mambas.

 Big Boss des Black Mambas.
avatar

Date d'inscription : 15/08/2010
Messages : 3528
Localisation : Nordri

Faculté : Empathie
Maîtrise : Presque parfaite


MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Sam 11 Sep 2010 - 21:14

D'accord avec Jal, mignonne cette Petite.
Et si jamais les Vulpes ne te veulent pas *sifflote*, y'a toujours Nordri. Arrow

Amuse-toi bien

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Dim 12 Sep 2010 - 16:36

Bienvenue Gamine.
Une voleuse Vane? J'peux vous l'acheter? Avec du papier cadeau, de préférence... Pour Serkan... Ou Skull... Pour mes petits...
Hein, dites? JE PEUX?!?

(plus sérieusement, bienvenue et bon courage à Sudri.)
Revenir en haut Aller en bas
Charlene Rocks

avatar

Date d'inscription : 30/08/2010
Messages : 63
Localisation : Sudri

Emploi : Voleuse

MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Dim 12 Sep 2010 - 19:25

Euh... Rolling Eyes J'suis pas à vendre, pis les egouts, il y fait froid, je préfère encore ma zone...
* Soulagée d'être à Sudri en fait *
Mais merci quand même. Wink

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaricia Arkadès
    Ase & Soldat des Skulds.

avatar

Date d'inscription : 05/09/2010
Messages : 445
Localisation : En cavale

Emploi : Ancien Officier Skuld - Brigade Anti Ases. Actuellement déserteuse
Faculté : Altération mémorielle – Aaricia a le pouvoir de voir, modifier ou effacer les souvenirs d’autrui.

Troubles psychiques et obsessionnels – Aaricia a du mal à faire la part des choses entre ses propres souvenirs et les souvenirs des autres.
Maîtrise : Assez bonne - c'est surtout le revers de la médaille qu'elle ne maîtrise pas.


MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Lun 13 Sep 2010 - 14:58

Bienvenue et bon jeu parmi nous ^^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Spoiler:
 


Avatar : LoonyDee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Lun 13 Sep 2010 - 15:05

Touche pas, Snake, ou j'te casse les jambes ! Une recrue fraîche pour les W, bien entendu qu'elle est la bienvenue ! (*Baisse la tête* Bon, ok, j'suis pas Fraude, mais étant l'unique membre de W ici pour le moment, je mets mon veto sur la p'tiote, bon !)

*Foudroie du regard Pandora* Hey, miss cinglée, reste dans ton trou puant, j'suis certain qu'elle est pas intéressée par l'offre. (Sans rancune, hein ! ^^)

Bienvenue, Charlène ! À la fois au Wallhala, à Sudri et chez les W. Au fait, faudrait s'organiser une rencontre, histoire que je vois tes talents. Hé hé.

Ouais, je sais, tu te dis sûrement : Quoi ? Un type aussi massif est chez les W ? Bah oui, chérie. Tu pourrais être surprise de ma façon d'opérer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   Lun 13 Sep 2010 - 16:07

... bah dis donc, charmant accueil, Reine des fous !

Pour revenir sur de bonnes bases, bienvenue parmi nous, Charley ^^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charlie [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Charlie [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walhalla :: ► DIEGESE :: :: FICHES VALIDEES :: :: Vanes-