Walhalla

« We live like caged beasts waiting for the day to let the rage free. »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue Invité, nous sommes en Janvier 2102. Le Quadra vient de subir l'Ordre d'Exception 99 !
Nous vous rappelons que le Walhalla est réservé à un PUBLIC AVERTI.
Venez donner votre avis sur la restructuration du W : ICI

Partagez | 
 

 Ania Demitryé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ania Demitryé
    Sirène de Sudri

avatar

Date d'inscription : 27/08/2010
Messages : 2942
Localisation : Sudri

Emploi : Pute de luxe

MessageSujet: Ania Demitryé   Ven 8 Oct 2010 - 10:31

Nom : Demitryé
Prénom : Ania
Age : 28ans
Race : Vane, porteur sain
Emploi : Prostituée
Localisation : Sudri


Allure générale :


Ania est un chat sauvage et cela se traduit aussi dans la manière dont elle bouge, dont elle réagit, rien en elle ne suggère une femme ayant besoin de protection. Sauf si elle désire que vous le croyez... Des griffes? Très certainement… Quand elle ne travaille pas, elle se fond dans la foule. Elle rejette ses fringues sophistiquées, sa palette de maquillage coûteuse et ses coiffures distinguées. Quand elle est en rendez vous professionnel, tout ceci change. Elle est votre fantasme, votre poupée. Vous voulez voir votre voisine de palier? Elle aura tout de la jeune femme un peu timide, un peu maladroite. La femme de votre patron? Exigeante, intransigeante seront ses mots d’ordre. Une de ces créatures de rêves qui hantent les réceptions de la Haute Société? Vous l’aurez devant vous… Elle est toutes ces filles et aucune…



Caractère.

Froide, méticuleuse. Enragée, impulsive. Lascive et sensuelle, hautaine et arrogante. Ania Demitryé cultive les apparences, les faux-semblants et les masques. Avec ses clients, elle est charnelle, tentatrice et tentation. Avec ses victimes, c’est un bloc de glace qui ne saurait se laisser fléchir. Elle a un but bien précis et ne saurait se laisser attendrir par quoique ce soit. Où qui ce soit. La condition des Ases? Elle s’en fout. La condition de la vie dans les bas-fonds? Elle s’en fout. Elle veille sur elle-même et c’est bien suffisant. Chacun pour soi! Elle suit ses propres intérêts et là où la conduit l’argent. Elle évite de se frotter à la loi, ce qui ne pas pour autant dire qu’elle la respecte scrupuleusement, loin de là.

Histoire :

"Novembre 2072 : Vladimir Demitryé et son épouse Sasha ont la joie de vous annoncer la naissance de leur fille Ania."

C’est une vie facile et heureuse qui attend la jeune Ania. Ses parents sont bien installés à Sudri où ils mènent une existence sans trop de complications. Certes Vladimir a parfois la bouteille un peu légère et Sasha a tendance à fermer les yeux sur cette petite habitude. Mais quelle importance? Après tout, si ils ne font pas partie des plus hautes sphères de la ville de Sudri, ils sont loin d’entrer dans la catégorie de ceux qui doivent lutter à tout instant pour trouver pitance et s’assurer un toit au-dessus de leur tête.

Vladimir a la chance de travailler comme ingénieur pour la Disparate Corpotech. Si il aimerait un salaire plus élevé, il ne se plaint pas trop non plus. Sasha était institutrice mais depuis la naissance de sa fille, son époux a souhaité qu’elle reste à la maison pour s’occuper de l’enfant. Si la mère était réticente au début, elle change rapidement d’avis : après tout elle a été choisie pour mettre au monde un petit être et qui plus est, en parfaite santé… Elle quitte son emploi et consacre son temps au bout de chou. Et puis, il ne fait pas bon de contrarier monsieur. Il n’aime vraiment pas cela…

La demoiselle grandit sans encombre, pourtant son caractère parfois indocile lui vaux de violentes réprimandes qu‘elle n‘accepte que très mal. Ou en tout cas avec une insolence des plus déplacée chez une fille! Dès qu‘elle est en age, elle intègre une école privée, cela va de soit. Surtout que Père vient d‘être promus! Il devient l‘un des assistants de Hyssam Radik, l‘un des plus grands ingénieurs de la firme. Il passe de moins en moins de temps chez lui, occupé à vérifier tels ou tels arrivages de composants, s‘assurant que rien ne manque et qu‘ils sont fonctionnels. La famille fait l‘acquisition d‘une maison plus grande dans un quartier plus renommé. Ils s‘endettent peut être un peu au passage, mais ce n‘est pas bien grave, après tout, le père a un travail assuré!

C‘est autour de ses douze ans que la vie d‘Ania bascule définitivement. Un accident. Un accident bête et stupide. Alors qu’il inspecte l‘un des dépôts de la compagnie à Sudri, Vladimir heurte un levier. Il a déjà pourtant fait ces manœuvres des centaines de fois. Ce jour là, il devait être distrait, ou avoir bu un verre le matin. Qui sait? Cela aurait pu n‘avoir aucune conséquences. Hélas, cela précipite la chute d‘une palette qui vient s‘écraser sur le malheureux Ou plutôt l‘évite de justesse. Vladimir en sort vivant mais avec un pied définitivement abîmé. Il échappe de peu à l‘amputation, mais il boitera lourdement jusqu‘à la fin de sa vie. La firme lui propose un règlement à l’amiable, cependant il refuse d’en entendre parler. Selon lui, c’est à Disparate Corpotech de prendre tout en charge, plus une indemnisation à vie en guise de compensation. Les avocats ne l’entendent pas de cette oreille et lorsque l’homme insiste, ils se retrouvent devant une cour de justice qui n’accorde pas plus de quelques minutes à l’affaire qui se trouve devant elle.

Vladimir est débouté, non seulement il perd son emploi mais il n’aura aucune prime. Rien. Nada. Son caractère s’assombrit d’avantage et c’est la descente aux enfers. Ania a bien du mal à comprendre pourquoi elle doit quitter sa belle maison. Pourquoi elle ne peut plus aller à l’école dont elle avait l’habitude. Elle déteste ce nouveau quartier et elle déteste les autres gamins. Ils sont sans éducations, ils sont frustres et elle veut retrouver ses anciennes amies! Et puis si elle en croit son père, tout ça, c’est la faute de la Disparate!

L’argent se fait de plus en plus rare et sa mère doit trouver un emploi. Elle finit par en dénicher un. Elle devient professeur particulier pour certains enfants de Vane. Elle est déconsidérée, mal payée. Le père s’aigrit de plus en plus. Il ne trouve rien à faire de la journée et c’est certain que son haleine qui se parfume à l’alcool n’arrange rien. Ania ne voit plus son père qu’uniquement avec une bouteille à la main. Devenant violent si jamais il n’a pas sa dose quotidienne. Elle se met à fuir la maison et à l’éviter comme la peste. Elle se réfugie dans les études et il s’avère qu’elle est plutôt douée. Elle a une mémoire visuelle et n’oublie jamais un visage.

En grandissant, elle associe la Disparate à celui qui en est d’abord le jeune héritier puis qui devient une figure montante dans la société. C’est simple, malgré son jeune age, il est impossible d’échapper au visage de Saik Al Bachi, le petit génie de la robotique, de la nanotechnologie. Il faut dire qu’ils ont presque le même age! Et si les dirigeants de la compagnie n’avaient pas été injustes avec son père, peut être bien qu’ils auraient pu évoluer dans les mêmes cercles! Sa mère s’épuise et se fatigue. Les trajets sont longs et ils n’ont pas les moyens d’un véhicule. Le métro, le vélo, à pieds pour le reste. La constitution fragile de Sasha n’y résiste pas. En deux ans elle s’étiole malgré les efforts d’Ania pour la soutenir. Vladimir ne leur est d’aucune aide, devenant de plus en plus vulgaire et agressif. A quatorze ans, la jeune fille se retrouve orpheline de mère, avec un père qui lui inspire une frayeur réelle. Tant bien que mal, elle tente de maintenir les apparences, mais il lui arrive de plus en plus souvent de manquer l’école pour rapporter un peu de substance à ce qui reste de leur famille. Elle essaie aussi de convaincre son père de déposer un recours, peut être que la Firme pourrait faire quelque chose, même si quelques années se sont écoulées? La gifle magistrale qu’elle reçoit la dissuade d’aborder une nouvelle fois le sujet. C’est la première fois qu’il lève la main sur elle. Et tout ça, c’est de la faute de la Disparate! Si ils s’étaient montrés honète la première fois… si ils n’avaient pas acheté les juges!

-Ania! Va me chercher de l‘alcool! J’en trouve plus dans la cuisine!

La jeune fille sort de sa chambre. A presque dix sept ans, elle est ravissante. Sa chevelure noire et ses grands yeux bleus font des ravages chez ses camarades sans qu’elle n’en y prête la moindre attention. Elle observe son père avec un brin d’inquiétude. C’est sa seconde bouteille depuis le début de la journée ce qui est toujours mauvais signe. Ils sont au milieu du mois et les finances sont destratreuses. Elle a bien tenté de l’expliquer à Vladimir, mais celui n’écoute rien.

-Ania! Viens ici tout de suite! Tu m’écoutes quand je te parle?!
-je suis là. Écoute, je suis désolée mais… mais il reste à peine quelques Wyrds pour finir la semaine. Après on aura plus de quoi faire les courses.
-Depuis quand tu discutes mes ordres! Va m’acheter une bouteille immédiatement! Et ne revient pas sans!
-Mais… Avec quoi… je n’ai rien et…
-Avec ton cul si il faut! Ce n’est pas mon problème! Je me saigne aux quatre veines pour te nourrir et t’habiller et c’est comme ça que tu me remercies?! En traînant des pieds pour le moindre service? Ah! Pour allumer les garçons, tu es championne! Mais pour aider ton père, y a plus personne! Dégage et obéis! Je veux pas te revoir sans! Fille indigne! Inutile et bonne à rien!

Elle parvient à retenir ses larmes encore quelques secondes, le temps pour elle de sortir de la maison et de faire quelques pas avant de s’écrouler en sanglots. Ce seront ses dernières larmes. Tant bien que mal, elle parvient à trouver de quoi payer le cher vital de son père. En se promettant qu’elle ne se laissera plus insulter de la sorte. Quelques jours plus tard, elle prendra son père au mot. Lorsqu’elle s’attarde dans un des bars de la ville basse de Sudri, elle remarque sans peine l’un des homme qui consomme. Il est encore jeune mais il dégage de lui une assurance particulière. La manière dont il dépense est sans équivoque. Il a de l’argent et n’hésite pas à le montrer. Lorsque leurs regards se croisent, quelque chose est signée. Ce qu’il a lu en elle, elle ne le saura jamais. Pas plus qu’elle ne connaîtra son nom. Les baisers qu’il glisse dans son cou, ses mains qui enserrent ses seins, ses cuisses qui écartent les siennes, son vit qui s’empare de son innocence. Elle le voit, le ressent dans une impression de détachement. Comme si il ne s’agissait pas d’elle… Il sera généreux, très généreux et elle le haïra pour cela. Lorsqu‘il se rendra compte que c‘était sa première fois, il aura un drôle de sourire avant de s‘éclipser. Elle ne donnera pas d‘argent à son père. Ce n'est pas la dernière fois qu‘elle le verra lorsqu'il disparait dans la faune de Sudri.

Néanmoins elle prend garde à échapper à certains pièges. Elle évite les grands circuits des autres prostituées ne marchant pas sur leurs plates bandes. Et surtout, surtout, surtout, pas de mac. Jamais. Elle reprend ses études de manière individuelle, payant ses professeurs le plus souvent en nature, se servant d‘eux comme ils se servent d‘elle. Son enfance détruite, les hommes qui la prennent, le déchet qu‘elle a pour père et la perte de sa mère, il n‘y a qu‘un seul responsable. Celui qui n‘était que le Petit Génie de la Disparate Corpotech et qui en est maintenant devenu le patron. La tête pensante. Elle détruira la firme en détruisant Saik. Le scandale sera tellement énorme qu‘il ne pourra pas être étouffer. En attendant… elle se fait un nom… un corps et une réputation. Celle d’être une call girl exigeante, chère mais unique. Elle choisit ses clients et c’est parce qu’elle s’offre le luxe d’en refuser certain même lorsqu’elle n’en a pas les moyens qu’elle finit par être demander. C’est sans scrupules qu’elle se sert des secrets que ses clients laissent échapper sur l’oreiller. Que ce soit pour des opérations boursières, des challenges politiques, des opérations inter-gangs, des Ases rebelles… Les informations se revendent toujours. Souvent très chers pour qui sait les négocier! Elle se doute bien qu’elle ne vivra pas très vieille! Alors autant en profiter maintenant! Elle n’aime ni les hommes ni les femmes, mais ne fait pas de distinction. Si l’une d’elle a envie de payer suffisamment cher sa présence, elle sera une parfaite compagne de jeu…

Victimes? Parfois. Elle n’hésite pas à exercer quelques chantages sur ses clients mariés. Jamais plus que quelques milliers de Wyrds, jamais plus qu’ils ne peuvent se le permettre sans alerter les antennes de leurs conjoints. Quand elle cible un pigeon potentiel, elle ne l’emmène pas dans ses endroits habituels, changeant les locations de ses passes. Si ils payent? Ils n’entendent plus parler d’elle. Si ils ne payent pas? Rien ne se passe. C’est sur la menace et la peur de perdre leur vie respectable qu’elle joue. Si ils décident de ne pas accorder d’attention aux photos, c’est qu’ils ont plus de couilles qu’elle ne le pensait et dans ce cas, le jeu devient bien trop dangereux. Il s’agit de se faire de l’argent facile, pas de se retrouver au cœur de l’attention des Skulds! Mais pour la plupart… ils payent et sans rechigner! Hommes ou femmes…. Même honte!


Avatar : Isabeli Fontana.

_________________

No Money : No Funny, Honey Bunny
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Ania Demitryé le Sam 21 Avr 2012 - 19:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jalandra Gair
    Ase Infiltrée.

avatar

Date d'inscription : 16/08/2010
Messages : 713
Localisation : Le Ragnarök.

Faculté : Télépathie.
Maîtrise : 3/5


MessageSujet: Re: Ania Demitryé   Ven 8 Oct 2010 - 10:41

Quoâ ? Avait-on oublié de reposter ta fiche ?
Fouette-nous (Enfin moi surtout, j'aime)

Et puis n'oublie pas la signature du règlement Ô Ma Mie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ania Demitryé
    Sirène de Sudri

avatar

Date d'inscription : 27/08/2010
Messages : 2942
Localisation : Sudri

Emploi : Pute de luxe

MessageSujet: Re: Ania Demitryé   Ven 8 Oct 2010 - 10:47

En fait, j'avais signé le réglement en arrivant, mais j'avais totalememt oublié la fiche ^^ Shame on me, Jal-Chérie Wink Heureusement, Swanny veille au grain!

_________________

No Money : No Funny, Honey Bunny
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jalandra Gair
    Ase Infiltrée.

avatar

Date d'inscription : 16/08/2010
Messages : 713
Localisation : Le Ragnarök.

Faculté : Télépathie.
Maîtrise : 3/5


MessageSujet: Re: Ania Demitryé   Ven 8 Oct 2010 - 10:50

Oops, j'ai confondu avec une certaine rouquine ^^

*Message subliminal*


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ania Demitryé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ania Demitryé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Walhalla :: ► DIEGESE :: :: FICHES VALIDEES :: :: Vanes-